La fantaisie du printemps- Carrie Elks

Livre: La fantaisie du printemps

Saga: The Shakespeare sisters

Édition: Hugo Roman

Collection: New Romance

🌸

Résumé

Perdre le contrĂ´le n’a jamais Ă©tĂ© aussi divin…

Brillante avocate et aĂ®nĂ©e de quatre soeurs, Lucy Shakespeare a coutume de tout contrĂ´ler. Tout, tout le monde et plus particulièrement elle-mĂŞme. Jusqu’Ă  ce qu’elle rencontre le sublime Lachlan Macleish.

Lachlan fait appel Ă  Lucy, parce qu’il lui faut la meilleure dĂ©fense possible. Il risque de perdre son hĂ©ritage : le domaine et le titre de Laird de Glencarraig. Ces terres renferment les rares souvenirs heureux de son enfance et il n’est pas question qu’il y renonce sans se battre. Dans ce moment crucial, la dernière chose dont il ait besoin, c’est d’une distraction. Or, dès qu’il aperçoit Lucy, il pressent que les complications ne tarderont pas Ă  arriver.

MĂŞme avec la meilleure volontĂ© du monde, Lucy finit par enfreindre ses règles de vie, quelque peu rigides mais prudemment construites, pour Lachlan. Entre deux avions pour l’Écosse, Paris et New York, elle ne peut s’empĂŞcher de se demander si, malgrĂ© tout, certaines rencontres ne valent pas la peine de se mettre en danger et de tout risquer.

🌸

🌼

« Elle dĂ©gageait quelque chose d’addictif. Il la convoitait comme une drogue, mĂŞme si elle devait le dĂ©truire. Â»

🌼

Merci les Ă©ditions Hugo Roman pour l’envoi de cette merveilleuse saga! ❣️

Avis

Dans ce dernier tome, on suit l’aîné des sœurs Shakespeare.

« Parce que l’amour rend vulnĂ©rable, il ouvre le coeur en grand. L’amour implique de lâcher prise. Â»

Lucy Shakespeare, est une brillante avocate en Écosse, c’est une femme sûre d’elle. Depuis la mort de sa mère, c’est elle qui veille sur ses petites sœurs, elle est l’équilibre de cette famille.

Elle aime tout contrĂ´ler dans sa vie, tout sans exception, enfin, c’était encore le cas avant sa rencontre…

« Tout fait sens quand nous sommes ensemble. Â»

Lachlan Macleish est un grand homme d’affaires, il est beau, séduisant, et lui aussi est sur de lui. Après la mort de son père, ce dernier a hérité de son domaine et du titre de Laird de Glencarraigen en Écosse, sauf que, son demi-frère n’est pas d’accord et va vouloir le poursuivre en justice, c’est pourquoi Lachlan va avoir besoin de la meilleure défense possible, et une avocate lui a été recommandé, c’est pourquoi il va faire appel à Lucy. Elle va évidemment accepter l’affaire.

« Vu l’état dans lequel il la mettait – comme si son monde parfaitement ordonnĂ© chavirait -, c’était certainement les deux. Â»

Au moment même où ils se sont rencontré, ils ont succombé au charme l’un de l’autre. Mais même si Lucy se sent attirée par Lachlan elle doit rester professionnelle, c’est son client elle ne doit pas ruiner ce pour quoi elle a tant travaillé ainsi que sa réputation, et ça même pour le plus séduisant des hommes qu’elle a rencontrés.

Mais malheureusement, le coeur a ses raisons que mĂŞme la raison ignore. Après tout, succomber une fois n’engage Ă  rien, bon peut t’être 2… ou plus? Il faut garder le contrĂ´le.

« Ce n’était ni le paradis ni l’enfer, mais c’était quelque part loin, très loin de lĂ . Un lieu oĂą n’existaient qu’eux. Et elle aurait aimĂ© ne jamais en revenir. Â»

Succombera-t-elle? Prendra-t-elle les bonnes dĂ©cisions? Finira-t-elle par trouver le bonheur qu’elle mĂ©rite autant que ses sĹ“urs?

« Ă‰tait-ce possible d’accĂ©der au bonheur parfait? Pour la première fois, elle y croyait. Â»

Lachlan lui réussira-t-il à gagner ce procès? Fera-t-il lui-même les bons choix?

J’ai énormément aimé ce dernier tome, les visites de l’Écosse, de Paris, de New York, des personnages vraiment attachants, tellement mignon ensemble, ils ont tout d’eux des problèmes familiaux, ils se ressemblent plus qu’ils ne le pensent.

« Le besoin de rĂ©ussir coulait dans leurs veine. Un moyen de prouver leur valeur au monde.

Ils Ă©taient deux individus taillĂ©s dans la mĂŞme Ă©toffe rĂ©sistante, et cela l’incitait Ă  mieux le connaĂ®tre. Â»

Leur histoire est vraiment belle et pleine d’émotion, elle est profonde, on en apprend plus sur eux et leur problème au fil des pages, j’ai vraiment beaucoup aimé, les révélations concernant la famille Shakespeare m’ont surprise.

« Tu ne peux pas toujours ĂŞtre la plus forte. Tout le monde a besoin de s’appuyer sur quelqu’un Ă  certains moments. Â»

Ce dernier tome, conclut à merveille cette saga, ces quatre sœurs m’ont beaucoup plu, chacune est différente mais elles sont toutes attachantes et pleines de vie, chacune est forte. Les personnages masculins sont eux aussi tous aussi attachants et forts. C’est avec tristesse que je quitte la famille Shakespeare, j’avoue que le tome 2 est mon petit chouchou. Ce n’est pas un au revoir définitif, je finirais bien par faire une relecture de cette saga car c’était une vraie bouffée d’air frais avec plein d’amour.

Si ce n’est pas encore fait, foncez lire cette saga qui est juste parfaite pour l’été!

« Je les aime parce qu’elles reprĂ©sentent la seconde chance. Une seconde vie. Elles montrent que peu importent les blessures, tout se rĂ©pare. Et elles peuvent devenir plus belles qu’au dĂ©part. Â»

🌸

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s